Site personnel

Gaëlle Dauphin

Mise en scène

Création spatiale

   Gaëlle Dauphin est architecte DPLG, scénographe DPEA et comédienne diplômée du Conservatoire National de Région d’Art Dramatique de Clermont-Fd.

 

  Après avoir commencé son parcours artistique en tant que comédienne, elle intègre "les Guêpes Rouges-théâtre" où elle est assistante et participe à la conception des décors. Elle décide alors d'entamer une formation de scénographe qui l'emmène jusqu'à l'ENSATT où elle scénographie la production Les Bas-fonds de Gorki, mise en scène Alain Françon. Fraîchement diplômée, elle retrouve le metteur en scène la saison suivante pour les Trois Sœurs à la Comédie Française.

 

  Depuis elle a travaillé comme assistante scénographe sur Cosi fan tutte mise en scène Martial di Fonzo Bo pour l’opéra de Dijon, sur le Barbier de Séville mis en scène par Frédéric Bélier-Garcia pour le théâtre du Quai, et conçu de nombreuses scénographies dont Deux tibias de Daniel Keene, L’amante anglaise de Duras mise en scène Hélène Paubert, Œdipe Roi avec Luca Giacomoni, le Procès de Kafka et Belle du seigneur de Cohen adaptés par Cédric Jonchière, Eva Perón de Copi avec la compagnie "Du grenier au jardin", TINA mise en scène Sébastien Valignat, Nos plumes ce sont des pierres, poèmes de Cécile Coulon, par Fatou Dicko...

 

 Elle a fait le choix de reprendre des études en mise en scène. Elle monte notamment en scène Le Temps de Planck de Sergi Belbel et La dame de la mer d’Ibsen. C’est lors d’un workshop avec Philippe Quesne, directeur des Amandiers, qu’elle trouve la singularité de sa voie entre architecture et théâtralité.

Site personnel

Justine Emard

Création vidéo

Justine Emard est artiste vidéaste diplômée de l’École Supérieure d’Art de Clermont Métropole. Lors de ses études, elle part à Oklahoma City, aux États Unis. A son retour elle fut résidente au Centre de Réalité Virtuelle de Clermont-Fd et à Vidéoformes. Elle explore les relations qui s’instaurent entre nos existences et la technologie.


En associant les différents médiums de l’image – de la photographie à la vidéo et la réalité virtuelle -, elle situe son travail au croisement entre la robotique, les objets, la vie organique et l’intelligence artificielle. Ses dispositifs prennent pour point de départ des expériences de Deep-Learning et de dialogue entre l’homme et la machine.

 

Elle expose en France et à l’étranger lors d’expositions personnelles et collectives, telles "clouds <> forests" à la biennale internationale d’Art contemporain de Moscou, "Homo ex machina" à Bogotá, "reborn" à Tokyo et Hiroshima au Japon et au palais des arts de São Paulo,  "Screencatcher" au Musée des Beaux-Arts de Clermont-Ferrand,  "La nuit des temps" à Nagasaki ou "Mitate et imagination" à Kyoto.

 

Après avoir collaboré avec le Pavillon Neuflize, laboratoire de création du Palais de Tokyo entre 2013 et 2016, elle est résidente à la Cité internationale des arts à Paris en 2015 et 2016. En mai 2016, elle créé la performance Parade for the end of the world, avec Jérémie Bélingard et Keiichiro Shibuya, à la Maison de la Culture du Japon à Paris.

 

En 2017, elle est lauréate de la résidence Hors Les Murs de l’Institut Français ainsi que du Tokyo Wonder Site à Tokyo,  Japon.

Site de la cie Komusin

Guillaume Mazard

Création sonore

Guillaume Mazard est compositeur et musicien. Il évolue depuis 2002 au sein du groupe instrumental Kafka avec lequel il a enregistré cinq albums : KAFKA, O, Geografia, La Petite Marchande d’Allumettes et l’Architecte.

Il a participé aux différentes tournées françaises et européenne du groupe.

 

  Depuis cinq ans, il multiplie les expériences et les collaborations musicales en lien avec d’autres formes d’expressions artistiques telles que les musiques actuelles et contemporaines, la danse, le théâtre, le ciné concert, les expositions… Ainsi il a contribué à la composition de la bande son du spectacle de danse Vertige du chorégraphe Yan Raballan, ainsi qu’à celle de Geografia pour la compagnie Kubilai Khan Investigation dirigée par le chorégraphe Frank Micheletti. Au sein du groupe Kafka, il a collaboré à la mise en scène du spectacle musical Namazu, avec la chorégraphe Eun Young Lee et le dessinateur David Myriam (sand art). Il a participé au ciné-concert La chute de la maison Usher de Jean Epstein,  L’Architecte de Marc Bauer et La Petite Marchande d’Allumettes de Jean Renoir.

 

Depuis 2009, il collabore avec la chorégraphe Eun Young Lee avec qui il fonde la Compagnie KOMUSIN dont il crée et interprète en solo la musique des spectacles : Woussou (2009), Transports Intérieurs, Roue : Thème et variations), Han Gamjung Memory et AH HI.

 

Sa démarche musicale personnelle se base sur une approche instrumentale teintée de musique électronique. Guillaume se nourrit de son expérience de la scène, du studio et de ces collaborations.

© Pour toute utilisation de photos nous contacter