Parallèlement à son travail de création,

la compagnie a développé plusieurs actions de médiation.

Nous envisageons ces moments comme la continuité de nos expérimentations et

l'accompagnement des publics vers des formes artistiques audacieuses.

A l’intérieur de moi

L’équipe artistique du Spectaclematon accompagne systématiquement la découverte du spectacle, par un temps d’échange en classe. A l’intérieur du Spectaclematon, les enfants sont immergés dans un cocon. Les images prennent forme autour d’eux : ici un cygne se devine derrière un écran, là un œuf se découvre, porté par le vent et la fumée... Le Spectaclematon est conçu pour toucher les sens des spectateurs et les temps d’échange qui l'accompagnent cherchent à reconvoquer ses sensations. Les artistes invitent les enfants à retrouver à l’intérieur d’eux ce qu’ils ont vécus pendant ce moment. Ensemble, ils cherchent à instaurer un dialogue entre le spectacle et l’expérience intérieure de chacun. En fonction de l’âge des enfants (nous nous adressons à des élèves de la Petite Section au CM2) ces temps de partage peuvent prendre plusieurs formes. Récits contés par les plus âgés, dessins par les plus jeunes, exercices d'écriture pour les CP... Les élèves peuvent alors laisser libre cours à leur créativité.

Ces moments d'échange mettent au centre l’appropriation de la création artistique par les enfants : cheminement nécessaire vers un rapport à l’art légitimé. Ils permettent également de favoriser l’expression de soi et de ses émotions et de réfléchir à la diversité des formes d’expression artistique.

Formation l’Art du Conte en direction des enseignants

Nous avons également développé des formations à l’art du conte et à l’oralité à destination d’enseignants de cycle 1, 2 et 3. Cinq journées de formation, ayant accueillies 27 stagiaires, ont été conçues en partenariat avec l’Espace 600. Elles avaient pour finalité de sensibiliser à l'art du conte et aux cercles d'enfants-conteurs. Il s’agissait d’une part de transmettre un contenu théorique sur les contes de tradition oral et d’autres part de permettre la mise en situation des stagiaires. Cette formation fut l’occasion d’approfondir la notion de littérature orale, d’acquérir un répertoire adapté à l'âge des élèves, ainsi que des méthodes de transmission orale de ce répertoire. Les participants ont également pu expérimenter l'art de conter devant un public et découvrir et essayer des outils pédagogiques autour de la pratique des enfants conteurs.

Le musée des émotions

Le musée des émotions a été développé en parallèle de la création de Vilain Canard !. Nous voyageons sur plusieurs séances avec des classes de la Moyenne Section au CP et cherchons avec les enfants comment, eux aussi, peuvent transmettre les émotions d’une histoire, sans utiliser les mots. Les enfants peuvent utiliser plusieurs médiums pour s’exprimer : peinture, collage et modelage. La dernière séance est habituellement l’occasion d’une rencontre entre toutes les classes impliquées autour d’une exposition de leurs productions. Elle permet aux enfants de raconter eux-même l'histoire du Vilain Petit Canard, de mémoire et sans support. Le musée des émotions est conçu comme un point de départ. Tout au long de l’année, en classe, les émotions peuvent être réabordées en partant du travail mené par la compagnie.

Savoir lire les émotions des autres et reconnaitre les siennes facilite les relations sociales en permettant à l’enfant d’adapter son comportement à la situation. Reconnaître ce qu’on ressent est la première étape d’une gestion saine des émotions et d’un bon contrôle de soi-même. Avec le temps, l’habilité émotionnelle permet à l’enfant de mieux comprendre et devenir acteur du monde qui l’entoure.

À venir

Dans le cadre de l'été apprenant, la compagnie met en place un atelier, en partenariat avec le Train-Théâtre de Portes-lès-Valence, à destination d’un groupe de 12 enfants de cinquième, relevant d’un réseau d’éducation prioritaire. Après leur découverte du Spectaclematon, ils seront amenés à créer leur propre dispositif, immersif, à partir des différents éléments du spectacle. Accompagnés par les artistes du Spectaclematon, ces ateliers permettront de valoriser la création plastique et la dramaturgie imaginée par les élèves autour de leur propre vision du Vilain Petit Canard. Une restitution collective invitant les proches des élèves scellera l’aboutissement de ce travail, en permettant de représenter leur création en conditions réelles.

 

Également autour du Spectaclematon, nous travaillons actuellement à la conception d’une mallette pédagogique qui pourrait être transmise aux enseignants en amont de notre arrivée,nous accompagnerait lors de nos médiations en classe et proposerait de poursuivre le travail après notre départ.

Quoi : Des ateliers imaginés en amont,ou à la suite du spectacle afin de préparer chaque spectateur à cette expérience, avant et/ou après la représentation en instaurant un dialogue autour des émotions.

Objectifs pédagogiques : Expression de soi et des émotions, appropriation de l'œuvre artistique, sentiment de légitimité face à l’art, pluridisciplinarité ; réfléchir à la diversité de formes d’expression artistique, différents moyens d’expression.

Qui : Le discours est adapté selon la tranche d’âge, et peut être imaginé pour chaque enfant de la petite section au CM2.

Chaque atelier peut être imaginé sur une durée plus ou moins longue selon les attentes des professeur.e.s. Ce dispositif met au centre l’appropriation de la création artistique par les enfants, un cheminement nécessaire dans un rapport à l’art légitimé pour ces petits spectateurs.

Comment : en association avec les structures accueillantes, chargé.e.s d’action culturelle ou professeur.e.s référent.e.s, selon la sensibilité de la classe accueillie, au travers d’un travail d’art plastique.